Rockett Queens logo

ROCKETT QUEENS

Coup de projecteur ce mois-ci sur un jeune groupe de hard rock’n’roll  bien sympathique, originaire d’Aix-en-Provence , les ROCKETT QUEENS,  au travers d’une interview réalisée le 10 octobre dernier à l’occasion de leur concert au Muzikomania de Marseille.

Rockett Queens au Musikomania - Marseille
Rockett Queens au Musikomania – Marseille
Photo : FHMC

FHMC : Salut les Rockett Queens. Pourriez-vous vous présenter ?

Marine : On est le groupe les Rockett Queens. Je suis Marine au chant

Bastien : Bastien à la basse

Paul : Paul à la guitare

Guillaume : Guillaume à la batterie

Marine : le groupe s’est formé en janvier 2008. On avait trouvé la formation complète un peu avant, mais le temps que tout se mette en place, voilà … On va dire que c’est pour nous tous notre premier groupe sérieux, à l’exception de Bastien qui jouait dans un autre groupe avant. On tourne depuis mars 2008 date à laquelle on a donné notre premier concert au Korigan de Luynes.

FHMC : Vous avez pas mal tourné depuis 1 an…

Marine : Oui, on a fait une quarantaine de dates. C’était notre but, de se faire connaître et beaucoup tourner était le meilleur moyen mais c’est également un moyen d’aboutir nos compos. Au plus tu tournes, au plus tu vois ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas

FHMC : Ce n’est trop difficile de trouver toutes ces dates de concerts ?

Marine : On s’est vachement bougé le cul au début, on a contacté les gens, les salles puis c’est devenu plus facile parce qu’on a rencontré des groupes et après cela a été : « tiens j’ai une date, tu ne veux pas venir jouer ? » et c’est donc devenu un échange, quand on avait des dates, on faisait jouer nos potes et vice –versa, et maintenant, c’est vrai qu’on a un petit réseau et c’est plus facile, mais cela reste quand même du taff de trouver des dates

FHMC : Quelles sont vos influences musicales ?

Paul : elles sont différentes pour chacun de nous. Marine, c’est un peu tout : variété, pop, rock, metal. Bastien c’est plus metal comme Metallica, Dream Theater, Pantera tandis que moi et Guillaume c’est plus rock des années 70

FHMC : … et je suppose que le nom de votre groupe a un rapport avec les GUNS N ROSES ?

Marine : oui par rapport à la chanson Rocket Queen

Rockett Queens au Musikomania - Marseille
Rockett Queens au Musikomania – Marseille
Photo : FHMC

FHMC : Etes-vous  également fan de rock australien comme ROSE TATTOO ou ANGELS CITY car votre musique se rapproche de ce rock crasseux des 70s ?

Paul : oui et d’AC/DC

FHMC : Des fans de Donna Summer parmi vous ?

Marine : oui un peu LOL. En fait la reprise Hot Stuff, à la base, on s’est dit tant qu’à faire une reprise autant reprendre quelque chose qu’on retravaillera à notre sauce. C’est vrai que faire des reprises pour faire des reprises, ca tourne bien en concert mais bon … on s’est plutôt dit si on reprenait quelque chose de pop disco et qu’on essaie de le travailler en rock, c’était plus le défi de faire ça

Paul : … et on pense y être pas mal arrivé (rires)

FHMC : Vous avez enregistré un premier  EP, comment cela s’est-il passé ?

Marine : on a enregistré en 2 fois : en avril 2008 on a enregistré 2 morceaux Drift Away & Die et I Hate you too,  et comme on n’avait pas assez de sous, on s’est arrêté là. Puis en août 2008 on a enregistré les 3 autres et c’est là qu’on a décidé de faire un EP, de le faire presser. Il est sorti il y a à peu près un an.

FHMC : Concernant le travail en studio, vous êtes allés faire un stage à Gap pour apprendre les techniques d’enregistrements. Comment est-ce arrivé ?

Marine : cela c’est fait durant le tremplin Class EuroRock et on est parti en stage avec les autres groupes gagnants des autres secteurs pour enregistrer un morceau. On a travaillé pendant une semaine sur un morceau pour l’enregistrer. Pareil pour les 8 groupes qui étaient avec nous. Ensuite il y a eu la finale avec les 4 groupes sélectionnés et on est parti l’été dernier en Italie à Bologne faire un concert

FHMC : De quel concert s’agissait-il ? Un festival ?

Marine : C’est le festival Mondiali anti razzisti. Il y avait une scène en plein air. A la base, c’est un festival de foot contre le racisme, il y a plein de petits ateliers etc .. C’était une super occasion de partir jouer ailleurs, de jouer devant plein de monde.

Rockett Queens au Musikomania - Marseille
Rockett Queens au Musikomania – Marseille
Photo : FHMC

FHMC : Pas trop flippant de jouer sur un plateau télé puis dans un festival devant tant de personnes ?

Marine : ben non, cela s’est fait tout naturellement, et c’était une grande structure dans laquelle on était bien encadré. On n’était pas livré à nous-mêmes.

FHMC : Pour en revenir à votre premier EP, qui compose quoi ?

Paul : en fait, on part d’un riff de guitare qui est écrit soit par Bastien soit par moi puis on arrange la chanson tous ensemble, puis on répète et enfin Marine écrit les paroles et compose ses lignes de chant.

FHMC : Votre EP à maintenant 1 an, avez-vous des projets pour cette fin d’année et pour 2010 ? 

Paul & Bastien : un autre EP si on a de l’argent, mais pour l’instant, c’est plus tourner un max, faire des bonnes dates dans des grandes villes avec des bons groupes avec du monde à nos concerts, bouger à Lyon, Paris etc..

Marine : oui, on espère faire une petite tournée, et créer une petite communauté de gens qui nous suivent. Actuellement, c’est vraiment çà plus qu’enregistrer.

FHMC : Merci à tous les 4 et à bientôt pour de nouveaux concerts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *