Pryde logo

PRYDE, une nouvelle ère débute

Figure emblématique de la nouvelle scène marseillaise, Pryde s’est imposé en peu de temps comme le groupe à suivre. Les 5 garçons, forts de leur talent et de leur sympathie, écument les salles de la région devant un public fidèle et enthousiaste. Assoiffés de rigueur et ayant le goût du riff efficace, ils continuent de nous surprendre à travers leurs performances scéniques bien huilées. Les changements de line up n’ont pas réussi à ébranler un esprit créatif pointu et c’est avec une formation définitivement optimale que Cyril, Laurent, Sébastien, Loz, Val et Jp ont terminé l’enregistrement de leur très attendu deuxième album, jalousement gardé secret jusqu’à sa sortie. Ils nous garantissent un opus incisif, abouti et mature, enregistré au Deven Prod’ studio. Des heures de travail acharné et de mastering de qualité promettent un univers plus sombre, terrassant les premiers jours du groupe alors fougueux. L’évolution et l’accomplissement sont omniprésents pour ravir les fans de la première heure comme les nouveaux et c’est ainsi que pour fêter l’achèvement de ces mois de labeur j’ai souhaité revenir avec eux sur cette aventure.

Pryde
Pryde

– Bonsoir les garçons, merci de vous êtes prêtés au jeu une fois de plus, au grand complet et cette fois devant une bonne bière. Laurent se fera le porte parole du groupe.

Je vous épargne la question sur votre label mais racontez-moi un peu comment ça se passe un enregistrement, on n’a pas tous la chance de l’avoir vécu en vrai alors dites-moi (bien que vous en soyez déjà à votre 2ème album), c’est une belle expérience ?

Salut à toi Clémentine et un grand merci à toute l’équipe pour cette seconde interview ! Et bien écoute, comme tu le soulignes ce n’est pas notre premier passage en studio, nous sommes retournés au DEVEN PROD situé à Vernegues (pas très loin de Salon de Provence), c’est toujours un grand plaisir de bosser avec l’équipe là-bas. L’enregistrement de Psychocentesis (notre 2ème opus) a été très long et difficile puisque nous avons terminé les prises de son en juillet avec le chant pour des premières prises de batterie en Janvier 2012 ! Après cela nous avons pris une période pour le mix de l’album, et à ce jour nous venons tout juste de terminer le mastering ! Évidement, pour nous, chaque enregistrement représente une expérience formidable, enrichissante musicalement et humainement, une aventure extraordinaire pleine d’émotions !

– Comme pour votre premier album Absence of light vous avez choisi le Deven Prod’studio. C’est un endroit que vous appréciez tout particulièrement ?

Effectivement nous avons décidé de retourner au DEVEN PROD STUDIO, Laurent nous connaît très bien et nous aimons sa façon de travailler. On apprécie également le cadre, c’est retiré de la ville et très calme, c’est top d’enregistrer dans de si bonnes conditions. Un gros plus pour nous, le studio s’est équipé avec du nouveau matos (que vous pourrez voir sur le site internet www.devenprod-studio.fr), et je te promets que le son du prochain album va être tout simplement énorme !

– Maintenant que l’album est fini en êtes-vous satisfait ?

En étant tout à fait honnête, j’estime que cet album va au-delà de toutes nos espérances. Ça sonne comme on veut, les chansons sont représentatives de ce que l’on veut faire aujourd’hui, et surtout on a vraiment pris le temps nécessaire à la création de cet opus. Après il y a évidement toujours des choses sur lesquelles tu aimerais revenir (composition, arrangements, textes…), mais pour moi un album c’est comme une photo prise à un instant dans ta vie… donc au final je suis personnellement plus que satisfait de Psychocentesis qui annonce une nouvelle ère pour PRYDE.

– Avez-vous une petite idée de la date de sortie ?

Oui… nous avons espoir de voir cet album sortir fin janvier 2013 mais je ne préfère pas trop m’avancer là-dessus… dans tous les cas ce sera aux alentours !

– Quels sont les thèmes abordés dans cet opus ?

Les thèmes tournent tous autour d’un concept unique, celui des maladies mentales et troubles psychologiques. Bien évidement les textes ont souvent de multiples sens et peuvent avoir des lectures différentes selon l’auditeur…nous avons essayé de rester assez implicites sur l’interprétation…

– Comment se passe le processus de création au sein du groupe ? Qui écrit les paroles ?

La plupart du temps, un membre du groupe apporte une base et tout le monde s’implique dans le processus de création en proposant des idées. Il n’y a pas eu de méthode bien particulière dans la composition pour cet album… Tout le groupe s’est impliqué à chaque niveau.

Pryde
Pryde

– Qui s’est occupé de faire la pochette et le livret ? Mon petit doigt m’a dit que vous avez aussi un nouveau logo, qui l’a créé ? 

La pochette de l’album est signée Seth (bassiste et chanteur du groupe SEPTIC FLESH), nous avons adoré son travail et sa collaboration à l’album a été un succès pour nous. Nous sommes totalement satisfait de ses artworks et tout s’est très bien passé, c’est un artiste à l’écoute et très pro, chose que nous avons grandement appréciée. Concernant le livret, il est actuellement en cours de création par une artiste de la région, Laura Djaevan Nari (http://www.flickr.com/photos/djaevandelavega/ contact https://www.facebook.com/laura.djaevan), qui est aussi une amie proche. Nous avons une grande confiance, elle nous connaît, et sait quel esprit nous souhaitons donner à l’aspect visuel de Psychocentesis. Inutile de dire que nous avons très hâte de voir cette collaboration aboutir ! Enfin, le logo du groupe a effectivement été remanié (bien vu 😉 par Marion Vidal et Laura Djaevan Nari, que nous remercions grandement pour leur investissement dans ce projet. Et je t’assure que ce nouveau logo est bien meilleur que le premier, je trouve l’impact visuel super !

– Vous avec la chance d’avoir un visuel particulièrement qualitatif, qui s’en occupe ?

Tout le visuel est assuré par Seb (basse) et Laura Djaevan:)

– Envisageriez-vous de prendre un manager pour vous faire connaître davantage ?

Cela fait parti des projets envisageables pour 2013… wait and see;)

– Et pour la suite ? Peut on espérer voir PRYDE sur scène cet hiver pour une éventuelle tournée promotionnelle ?

Et bien écoute pour l’instant nous avons quelques dates qui se profilent et que nous dévoilerons plus tard…  Pour te tenir informée de toute notre actualité, je t’invite à nous suivre sur notre site internet www.pryde.fr actuellement en reconstruction ainsi que sur notre facebook officiel www.facebook.com/PrydeMetal. Tu y trouveras toutes les dates de concert à venir !

– Avant d’être les membres d’un groupe, vous êtes de réels amis tous les 6, est-ce que c’est un atout pour avancer ou plutôt une entrave ?

Personnellement je pense qu’il s’agit plus d’une force, on se connaît, on va tous dans le même sens et ça se ressent forcément dans la cohésion d’un groupe. Bien évidement il ne s’agit que de mon avis et de notre vécu, il y a des inconvénients mais qui ne sont pour ma part pas insurmontables.

– Comment voyez vous l’avenir ? Les PRYDE se risqueront-ils un jour à partir en tournée ?

Comme dit plus haut, nous avons beaucoup de projets autour de cet album pour 2013, notamment une tournée. La scène est très importante dans notre style musical et nous aimons partager notre musique en live.

Pryde
Pryde

– Vous êtes maintenant des habitués des scènes de la région marseillaise, y a-t-il une salle que vous préférez plus qu’une autre ? Un endroit où vous aimeriez vous produire ?

Nous avons eu la chance de nous produire dans un grand nombre de salles sur Marseille et ses alentours, mais il reste beaucoup d’endroits où nous aimerions jouer (le Moulin, l’espace Julien, l’Usine à Istres… des salles mythiques pour nous). Je n’ai personnellement pas de préférence pour une salle en particulier, évidement on garde de merveilleux souvenirs de partout où on passe comme à la salle du Jas’rod (les Pennes Mirabeau), ou encore au Korigan (Luynes) où on se sent «chez nous»…

– Qu’écoutent les membres de PRYDE en ce moment ? Est ce que ça vous inspire ?

Un peu de tout, c’est compliqué de rentrer dans les détails vu le nombre de membres et l’ouverture musicale de chacun ! Mais pour donner une petite idée, ça peut aller d’un registre Death mélo à du Heavy/power en passant par du Djent ou du Stoner ! Toutes ces influences se retrouvent effectivement dans notre nouvel album… Pour ma part j’essaie d’avoir une culture musicale assez large, et je sais très bien que tout ce que j’écoute va influer sur ma manière de composer ainsi que son contenu.

– L’année étant bientôt terminée, quel serait le souvenir marquant de 2012 pour PRYDE ?

Je pense pouvoir dire qu’il s’agit de l’aboutissement de ce deuxième album:)

– Allez, parce que je vous aime bien, le mot de la fin est pour vous…

Merci à toi et à toute l’équipe de nous avoir accordé cette interview, nous tenons également à saluer tous ceux qui nous soutiennent et nous suivent depuis toutes ces dernières années. Longue vie à vous tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *