Messalia

MESSALIA : Try It If You Dare (2011)

Enregistré en juin 2011 à Marseille, Try It If You Dare permet au groupe MESSALIA de s’imposer en 6 chansons comme un digne héritier de METALLICA. Cet EP efficace ravit nos oreilles et comble nos envies de guitares saturées et de solo exaltés. La voix caverneuse de François confère une ambiance pesante qui, au fil des chansons, nous emmène dans un univers burné qui sens bon l’huile de moteur. Chronique d’une démo qui fait mâle !

Tout commence avec Run. Cette entrée en matière est incontestablement mon coup de cœur, un tour de chauffe réussi au rythme lourd mais entrainant. Dès le début l’ambiance est posée, la batterie cadre des guitares chauffées à blanc, rejointes par un chant abrasif. On s’engage donc sur la route avec Lyonel, Yves, Arno et François pour aboutir à un solo épique réalisé avec maestria. Me voilà conquise en à peine plus de 5 minutes 30 !

On poursuit avec Dungfly qui est selon moi LA chanson à voir en live, l’intro qui se suffit à elle même est de celles où les plus hardis d’entre nous headbang et où on se surprend à sautiller sur place. L’arrivée du chant n’enlève rien à notre plaisir et permet d’affirmer la maitrise musicale du groupe, les années de pratique sont passées par là et ça s’entend !

Angel of Misery a d’abord des allures de marche funèbre, puis se mue en une ode au heavy bien lourd qui n’est pas sans rappeller une certaine Sad but True. Là encore, pas de surprise ni de fantaisie, le groupe reste égal à lui-même mais c’est un vrai régal.

Décidément MESSALIA a mangé du lion ! Avec I love hate, ils confirment leurs influences thrash et speed. On se retrouve alors balloté entre le martellement de la batterie et des riffs qui nous sautent à la gorge dès les premières secondes de cette chanson qui ne peut renier ses liens de parenté avec SEPULTURA, que le groupe aime reprendre en concert soit dit en passant.

Revenge est sans doute la plus sombre de toutes. Le refrain nous domine complètement et me fait penser au Spleen de Baudelaire : « Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle« . Pourtant on apprécie d’être enfermé dans ces 4 minutes agressives et lancinantes à la fois.

Toutes les bonnes choses ont une fin et Try it if you dare ne fait pas exception à la règle en nous offrant en guise de conclusion la plus longue des 6 chansons : Drill your head , avec une instru à la ANTHRAX et un chant démentiel.

Attention à l’atterrissage ! Après une trentaine de minutes de métal de qualité, nous voilà arrivés au terme du voyage. Ma seule petite déception est l’absence d’une jolie ballade qui aurait pu apporter une touche féminine à cette création qui demeure somme toute une démo musclée entre potes !

Tracklist :

  1. Run
  2. Dungfly
  3. Angel Of Misery
  4. I Love Hate
  5. Revenge
  6. Drill Your Head

Site officiel Messalia : http://www.messalia.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *