Heavylution - The Architect

HEAVYLUTION : The Architect (2011 – Autoproduction)

Originaires de Saint Etienne, HEAVYLUTION nous délivrent leur second EP The Architect qui fait suite à leur première production sortie en 2008 et intitulée Metal Is You Blood.

Après une introduction rappelant l’ambiance du Operation Mindcrime de QUEENSRYCHE (divers extraits de journaux d’informations) sur fond de piano, le premier morceau The All Seing Eyes démarre sur des harmonies de guitares du plus bel effet, rappelant le heavy des années 80 (MAIDEN, QUEENSRYCHE) avant que ne déboule un riff de guitare racé puis les autres instruments et bien entendu la voix puissante et haut perchée de Paul, le chanteur. Le décor est planté et le groupe évolue dans un power metal / heavy d’excellente facture avec une touche de modernité pouvant rappeler le premier album des excellents Parisiens de BLACK HORIZON.

Ce premier morceau résume parfaitement la musique du groupe, qui est à la fois heavy mais également pas si évidente que cela à appréhender et il faudra plusieurs écoutes à l’auditeur pour en découvrir toutes les subtilités au travers des nombreux changements de rythmes et des différentes parties instrumentales. On remarque également d’entrée de jeu que le groupe a apporté un soin tout particulier au son de leur EP, qui, même s’il n’atteint pas la qualité des grosses productions, n’en demeure pas moins d’excellente facture, permettant de bien distinguer tous les instruments.

Le second titre Dehumanization commence de façon assez originale avec des percussions et la basse avant d’enchainer avec un gros riff et la batterie donnant le tempo tantôt rampant tantôt rapide de la chanson. On notera les lignes vocales doublées du plus bel effet sur ce morceau assez agressif pouvant rappeler ICED EARTH par moments.

Dream Paranoia ne calme pas le jeu mais s’avère plus court que les 2 pistes précédentes tout en restant tout autant heavy. Le refrain est bien accrocheur, avec en arrière plan une mélodie de guitare bien venue.

Cet EP se termine (et oui, déjà !) par le très bon Keep Goin’, à la fois très heavy et épique. Encore une fois les riffs et le chant peuvent rappeler le ICED EARTH première période, mais le groupe appose sa touche personnelle et une qualité technique irréprochable au travers de nombreux changements de rythmes et de parties instrumentales de toute beauté.

La conclusion de cet EP, Reconnection, est une pièce calme avec un chant féminin sur fond de piano, le repos du guerrier certainement.

HEAVYLUTION nous délivre donc là un second EP de qualité. Cependant, tout n’est pas parfait : attention à l’accent anglais…, des morceaux des fois un peu trop longs, mais le groupe semble avoir trouvé son identité, laissant espérer un premier album pour bientôt.

Tracklist :

  1. Intro
  2. The All Seing Eyes
  3. Dehumanization
  4. Dream Paranoia
  5. Keep Goin’
  6. Reconnection

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *